Font Size

SCREEN

Profile

Layout

Menu Style

Menu JPP
info pratiques meteo poste transport

facebook

Trombinoscope Histoire arronville Journaux
Vous êtes ici : Accueil Numéros Utiles et Santé Non catégorisé Arronville

Connaître vos droits, effectuer vos démarches

Accueil Particuliers  Services Public 

Informations Du Smirtom

Lettre Du Président           Collectes Mois d'Aout           Encombrants

Prévention Maladie de Lyme

 lyme

                  Lire la Suite

 

gendarmerie

Devenir officier de gendarmerie
Recrutement Corps de soutien technique de la Gendarmerie Nationale
.

 En cette fin d'année 2017, j'ai le plaisir de vous informer de l'ouverture de nos sélections pour le recrutement des sous-officiers du corps de soutien technique de la Gendarmerie Nationale.        

   Recrutement gendarmerie suite

Arronville

Démographie

En 2011, la commune comptait 656 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir duxxie siècle, les recensements réels des communes de moins de10 000 habitantsont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque annéeNote 1,Note 2.

           Évolution de la population  
179318001806182118311836184118461851
566 545 562 560 621 621 590 600 519
185618611866187218761881188618911896
520 552 523 521 528 545 518 493 503
190119061911192119261931193619461954
470 399 430 398 389 411 339 316 350
196219681975198219901999200420062009
403 396 411 440 553 610 658 669 665
2011--------
656 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 :population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes :population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 19993puisInseeà partir de 20044.)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier|modifier le code]

Monuments historiques[modifier|modifier le code]

Église Saint-Pierre-Saint-Paul d'Arronville
Arche dans le domaine du château.

Arronville compte troismonuments historiquessur son territoire.

  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, rue de la Mairie / cour des Lys (classée monument historique par décret du 18 janvier19435) : Deplan cruciforme, l'emprise au sol de l'église est rectangulaire. L'on distingue deux complexes différents, séparés par une rupture dans la hauteur des toits et unpignonintermédiaire : à l'est, letranseptne faisant qu'un avec lechœurgothiquecarré àchevetplat et ses chapelles latérales, sous une même toiture ; à droite, lanefde quatretravéesaccompagné de ses bas-côtés, couverts detoits en appentisindépendants s'appuyant contre les murs de la nef, sans laisser toutefois la place à des fenêtres. Leclochercentral se dresse au-dessus de lacroisée du transept. C'est une église de facture rustique et sans beaucoup de caractère, mais la nef et la croisée du transept remontent toutefois au tout début duxiie siècle, et le chœur, ses chapelles et lescroisillonsà la fin du XIIIeou au début duxive siècle. Les arcades faisant communiquer la nef avec les bas-côtés plus récents retombent sur de courtes colonnes engagées dans les piliers carrés, et présentent deschapiteauxromans primitifs remarquables. La porte dans la façade occidentale est en arc brisé, et les baies des façades latérales sont également en arc brisé, sansremplage. Le chevet est percé d'untripletde trois fenêtres en arc brisé, dont celle du milieu possède un remplage de deuxlancettes, surmontées d'unerosace. Sa distribution se retrouve sur les baies orientales des chapelles latérales, qui sont pourtant de forme ogivale et non rondes. Une tourelle d'escalier rond avec un toit conique en pierre flanque la façade orientale. Quant au clocher reconstruit auxvie siècle, il est ajouré, sur chaque face, de deux baiesabat-songémelées par face, de forme ogivale et entourées detores. Jusqu'en1792, lesseigneursde Balincourt(voir ci-dessous)sont inhumés dans l'église, et en1858, unenécropolemérovingiennea été mise au jour en dessous de l'église6,7.
  • Allée couverte, au lieu-dit la Côte du Libéra près de la RD 927 et du domaine de Balincourt, sur une propriété privée (classée monument historique par arrêté du 25 janvier 19638) : C'est un sépulture collective datant duNéolithiquerécent et ayant dû abriter deux cents corps environ. La chambre mortuaire mesure environ douze mètres sur deux, et ses parois sont constituées non de grandes dallesmonolithiques, mais de petites dalles en calcaire empilées les unes sur les autres. Comme particularité, elle profite des caractéristiques géologiques du site, sa partie postérieure s'appuyant sur le banc rocheux du sommet du coteau. Seule la partie antérieure reste couverte de grandes dalles, et l'antichambre ne subsiste plus. Par contre, le dolmen est toujours remblayé tout autour. À la suite de sa découverte fortuite par descarriersen1884, d'autres vestigesarchéologiquesont été mis au jour, comme par exemple une table monolithique, des fragments de lames, desgrattoirsdesilex, unpoinçonen os ainsi que des tessons grossiers décorés d'impressions faites avec l'ongle du pouce6.
  • Château de Balincourt, RD 927 à l'entrée sud de la commune (inscrit monument historique par arrêté du27 février 19899) : Il a été construit vers1780pour le comte Charles Louis Testu de Balincourt, selon les plans de l'architecteDenis-Claude Liégeon, qui conçoit également le parc et les annexes. En1908, le roiLéopold II de Belgiqueachète le domaine et commande de nombreuses modifications du château, de sorte que des éléments architecturaux duxixe siècle et duxixe siècle se mélangent aujourd'hui avec les éléments d'origine. Le roi fait appel à l'artistevénitienneRaffaële Maïnella, aquarelliste, décoratrice, architecte et paysagiste, pour diriger les travaux. Elle ne s'occupe pas seulement des décors intérieurs mais intervient aussi sur le parc, où elle fait rédécorer l'orangerieet la chapelle, crée desfabriquespittoresques et procède à des aménagements hydrauliques. Le secteur sud du parc se situe sur la commune voisine deMenouville9.

Autres éléments du patrimoine

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Ancienrelais de poste, des XVIIeetxviiie siècles6
  • Ancienmoulin à eauau hameau de Margicourt6
  • Ferme et ancien manoir, rue du Moulin
  • Lavoircouvert, rue de Margicourt : Il se situe sur le Sausseron naissant, près du moulin. Au bassin à ciel ouvert, s'associe un abri enmoellonsavec untoit en appentis, protégeant la plate-forme dédiée aux lavandières à l'zrrière du bassin6.
  • Croix sur la RD 188 à l'est du village.
  • Croix de chemin près de la RD 927.

Héraldique[modifier|modifier le code]

Blason ville fr Arronville (Val-d'Oise).svg

Les armes d'Arronville seblasonnentainsi :D'or au lion de sable, armé et lampassé de gueules, accosté de deux roseaux au naturel ; au chef d'azur chargé des clefs de Saint Pierre passées en sautoir, l'une d'or et l'autre d'argent, et d'une crosse issante aussi d'or brochant sur les clefs, le tout accosté de deux fleurs de lys du même

Personnalités liées à la commune